Harry Potter : les 10 meilleures citations de Dobby

Dobby l’elfe de maison est l’un des personnages les plus aimés de la Harry Potter la franchise. Bien qu’il n’apparaisse pas autant dans les films que dans les livres, il a quand même réussi à se démarquer et le fait souvent pour les citations étonnantes qu’il a dans les films.

Presque tout ce qu’il dit est doré et va de la comédie puissante et sombre à l’incroyablement tragique, et chaque citation est restée mémorable pour les téléspectateurs. Cependant, ceux-ci parviennent à se démarquer parmi les autres.

Quand Dobby ne supporte pas la gentillesse de Harry

“dobby a entendu parler de votre grandeur, monsieur, mais jamais un sorcier ne lui a demandé de s’asseoir comme un égal.” – harry potter et la chambre des secrets.

Étant un elfe de maison d’un Mangemort, Dobby a vécu une période horrible au cours de sa vie de servitude. Alors, quand il rencontre Harry Potter pour la première fois et que Harry lui offre un siège, Dobby commence à pleurer sous le choc.

C’est absurde le peu de gentillesse qu’il faut à Dobby pour commencer à pleurer, alors ici le public est sensibilisé à la position des elfes de maison dans la société. Cela marque également la grandeur d’Harry comme plus que ce qui lui est arrivé lorsqu’il était bébé, car sa compassion pour les autres est ce qui le pousse à sauver le monde sorcier.

Quand il essayait seulement d’aider

“ dobby veut seulement que harry potter soit en sécurité. – harry potter et la chambre des secrets.

Tout au long de sa première apparition au cinéma, Dobby s’avère être un peu agaçant pour Harry Potter. Il crée une série de problèmes qui causent à Harry des problèmes énormes ou entraînent de réelles blessures. D’une certaine manière, Dobby est un antagoniste dans le film et agit même comme un imbécile.

Mais le public ne peut s’empêcher de sympathiser avec Dobby à cause de cette citation, dont il parle tristement. Dobby n’est pas malveillant, en fait, il n’agit que de manière si destructrice parce qu’il se soucie d’Harry Potter et veut faire ce qu’il faut.

Quand il s’est puni

« mauvais dobby  mauvais dobby  » – harry potter et la chambre des secrets.

Cette citation est certainement l’un des slogans les plus connus de Dobby. Il le crie chaque fois qu’il fait quelque chose qu’il suppose qu’il n’aurait pas dû faire, puis essaie de se cogner la tête sur n’importe quelle surface qu’il peut trouver. Bien que cela surprenne le public, au début, cela devient à la fois humoristique et tragique à regarder.

C’est juste assez chaotique pour faire de Dobby un personnage comique, tout en montrant la situation tragique dans laquelle se trouvent les elfes de maison, sentant constamment qu’ils doivent obéir à leur maître et se punir pour tout défi.

Quand il avertit Harry qu’il ne doit pas rester à Poudlard

“des choses terribles sont sur le point de se produire à poudlard. harry potter ne doit pas rester ici, maintenant que l’histoire doit se répéter.” – harry potter et la chambre des secrets.

Harry Potter et la Chambre des Secrets est l’un des films les plus effrayants de la franchise, et il est rempli de suspense et d’appréhension. Dobby est le premier à créer cette atmosphère lorsqu’il avertit Harry qu’il ne doit pas rester à Poudlard à cause de choses terribles à venir. Il essaie ensuite de faire expulser Harry de Poudlard plusieurs fois au cours de l’année, ce qu’il justifie par sa peur qu’Harry soit en danger.

L’allusion à l’histoire de Dobby qui se répète crée également une grande tension et un mystère supplémentaire qui fait avancer l’intrigue. Il crée un suspense autour de tous les personnages, à la fois les victimes et les suspects.

Quand il n’est pas dérangé par les menaces de mort

« dobby est habitué aux menaces de mort, monsieur. dobby les reçoit cinq fois par jour à la maison. – harry potter et la chambre des secrets.

Dobby est un grand personnage car il parvient à être tragique et drôle à la fois. Cette citation en est un parfait exemple. Quand Harry menace Dobby d’essayer de le faire expulser de Poudlard pour la énième fois, Dobby haussa simplement les épaules.

C’est tragique parce que les téléspectateurs ne peuvent que se demander combien d’abus l’elfe de maison doit subir pour ne pas être dérangé par des menaces de mort, mais en même temps la nonchalance avec laquelle il dit que la citation ne peut s’empêcher de faire rire. La citation fait également allusion à la bravoure de Dobby, car il est capable de résister à toute menace dangereuse lorsqu’il essaie de faire ce qu’il faut.

Quand Harry lui donne une chaussette et le libère

« le maître a donné une chaussette à dobby. maître a présenté des vêtements à dobby dobby est libre” – harry potter et la chambre des secrets.

C’est la citation qui a été rappelée d’innombrables fois au cours des 20 années de sortie du film. Dans le film, Dobby est toujours réduit en esclavage par la famille Malfoy. Mais si un elfe de maison est présenté avec des vêtements, ils sont libérés. Harry incite Malfoy à libérer Dobby, en cachant une chaussette dans un livre, et les fans obtiennent cette excellente citation.

C’est un moment agréable pour Dobby, car tous les tourments que l’elfe de maison a dû endurer sont maintenant terminés. Cela montre également à quel point Harry se soucie de Dobby, et comme il passe la majorité du film à être ennuyé par lui, cela marque une croissance importante.

Quand il était si courageux

“dobby n’a pas de maître. dobby est un elfe libre, et dobby est venu sauver harry potter et ses amis ” – harry potter et les reliques de la mort : partie 1.

Entre le deuxième et le septième film, les cinéphiles ont peut-être manqué Dobby d’une manière que les fans de livres ne l’ont pas fait, alors quand il se présente pour sauver le Golden Trio des Mangemorts, c’est une merveilleuse surprise. Les Mangemorts et les Malfoy sont choqués par son apparence, avec Bellatrix criant : « Comment oses-tu défier tes maîtres !

Mais Dobby se tient fièrement et donne la citation qui fera sans aucun doute l’encourager les téléspectateurs, car il proclame sa liberté, sa bravoure et sa force. Considérant que c’est l’une des dernières choses que Dobby dit, c’est définitivement une façon de sortir sur un high.

Quand il montre combien il a grandi

“monsieur je l’aime beaucoup.” – harry potter et les reliques de la mort : partie 1.

Lorsque Dobby aide les prisonniers des Mangemorts à s’échapper, cela inclut Luna Lovegood, et elle lui dit: “Chaque fois que vous êtes prêt, Monsieur.” Cela suscite la joie de Dobby et de la citation susmentionnée. C’est une phrase amusante qui ajoute un peu d’humour à la situation tendue dans laquelle ils se trouvent, et marque également à quel point Dobby a grandi car, alors qu’il se haïssait et se punissait constamment, il apprécie maintenant que les gens lui montrent du respect.

De plus, Luna Lovegood est considérée par beaucoup comme l’un des meilleurs personnages de la Harry Potter films, alors quand Dobby livre cette ligne, c’est l’une de ses meilleures citations.

Quand il ne voulait pas tuer

“dobby n’avait jamais l’intention de tuer dobby n’avait pour but que de mutiler ou de blesser gravement ” – harry potter et les reliques de la mort : partie 1.

Lorsque Dobby attaque Bellatrix Lestrange, elle crie de dégoût que l’elfe “stupide” aurait pu la tuer. Et Dobby répond en criant une citation de la seule manière possible pour Dobby : sombre et pourtant comique. La citation est un rappel de la façon dont il a essayé de blesser Harry en La chambre des secrets , seulement maintenant, il utilise le même sentiment pour sauver héroïquement la situation.

C’est aussi formidable de voir une si petite créature se tenir seule face à l’un des mangemorts les plus dangereux. Son attitude violente envers Bellatrix est justifiée, étant donné qu’elle lance un couteau sur Dobby, le tuant, ce qui est l’une des pires choses que Bellatrix ait jamais faites.

Ses derniers mots tragiques

« quel endroit magnifique… pour être avec des amis. dobby est heureux d’être avec son ami… harry potter. – harry potter et les reliques de la mort : partie 1.

La mort de Dobby est l’un des moments les plus tristes de toute Harry Potter franchise, et ce n’est que rendu plus triste par les derniers mots de Dobby.

À la fin du septième film, il meurt dans les bras de Harry, ce qui signifie qu’au moins Dobby est capable de mourir dans un endroit qui le rend heureux. Son amitié avec Harry avait changé sa vie pour le mieux, il est donc normal que Harry soit mentionné dans le dernier souffle de Dobby.

Snow White Movie présente Gal Gadot comme la méchante reine dans une adaptation en direct

Laisser un commentaire Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

Adresse Email *

Enregistrez mon nom, mon courrier électronique et mon site Web dans ce navigateur pour mes prochains commentaires.

Prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail.

Quand la passion des athlètes dépasse les terrains de sport : L’engouement pour le gaming

Regarder et diffuser en ligne via peacock, ce thriller hitchcockien a ouvert la voie à une nouvelle subvention cary, les terres inondées au large de l'australie étaient un point chaud aborigène lors de la dernière période glaciaire, révèlent 4 000 artefacts en pierre, 25 blu-ray qui valent encore une somme d'argent choquante.

Par catégorie

  • Livres illustrés
  • Livres à écouter
  • Premières lectures
  • Documentaires
  • Activités, loisirs créatifs et jeux
  • Bandes dessinées

Livre Harry Potter - Gallimard Jeunesse

  • Nos plus beaux contes de fées
  • De 0 à 1 an : pourquoi lire des livres avec nos bébés ?
  • Les romans fantastiques & fantasy pour ados
  • Je colorie avec les Pyjamasques
  • Je joue avec le Petit Nicolas
  • Le livret d'activités Magic Charly
  • Actualités/Agenda
  • Les auteurs
  • Enseignants
  • Foreign Rights
  • Nous rejoindre

Abonnez-vous à nos newsletters

Toute l’actualité, des contenus gratuits et des avantages exclusifs dans votre boite mail!

Suivez Gallimard Jeunesse

  • inspirez-moi !
  • newsletters

Matilda - Gallimard Jeunesse - Quentin Blake

  • moins d'un an
  • Commencer Harry Potter

Commencer Harry Potter

Prêt à passer les portes de la plus célèbre école de sorcellerie ? Il te suffit d’ouvrir le premier livre de « Harry Potter » ou de démarrer la lecture de ton livre audio, et c’est parti ! Au fil des pages, tu vas découvrir avec Harry l’incroyable Monde des Sorciers. Sur ce site, tu trouveras des quiz pour t’accompagner dans ton voyage à travers le premier tome de « Harry Potter ». Les aventures et la magie t’attendent à chaque coin de page… Nous te promettons qu’une fois arrivé à Poudlard, tu n’auras aucune envie de faire demi-tour !

Lire le chapitre 1

essayer de ne pas rire harry potter

Que dois-je savoir sur Harry Potter avant de commencer ?

Il n’y a aucune obligation ! Même si tu sais peut-être déjà quelques petites choses. Oui, c’est l’histoire d’un jeune garçon qui s’appelle Harry Potter, qui découvre qu’il est un sorcier et qui doit rejoindre le collège Poudlard pour apprendre la magie. Mais n’en disons pas davantage… Il y a tant de secrets et de mystères dans le Monde des Sorciers, ce sera à toi de les découvrir !

essayer de ne pas rire harry potter

Comment me le procurer ?

Rien de plus facile ! On trouve les livres de « Harry Potter » dans toutes les bonnes librairies, mais aussi sur Internet, et le choix ne manque pas entre les e-books, les livres audio et les éditions illustrées… À toi de choisir ce qui te fait le plus envie ! Tu peux aussi emprunter le livre à la bibliothèque ou te le faire prêter par un ami ou un membre de ta famille qui a déjà reçu son initiation de sorcier.

essayer de ne pas rire harry potter

Quelle est la longueur du livre ?

Le premier tome de « Harry Potter » contient dix-sept chapitres. Le livre audio dure environ huit heures, soit l’équivalent de 8 pauses déjeuner ou d’une longue nuit de sommeil. Mais bien sûr, tu peux savourer le livre à ton propre rythme.

essayer de ne pas rire harry potter

Est-ce qu’il fait peur ?

Parfois ! Dans le Monde des Sorciers, on rencontre plein de sorciers et de sorcières formidables, mais aussi quelques méchants, et ils sont absolument terrifiants. Cependant, on trouve toutes sortes de choses merveilleuses et magiques à Poudlard et Harry sera toujours là avec toi !

essayer de ne pas rire harry potter

À quel âge commencer à lire « Harry Potter » ?

Gallimard Jeunesse conseille de lire « Harry Potter à l'école des sorciers » à partir de 9 ans, mais chaque lecteur est différent et il y a toujours des exceptions !

Voici le premier chapitre de "Harry Potter à l’école des sorciers" !

Chapitre 1, le survivant.

Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu’ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux. Jamais qui conque n’aurait imaginé qu’ils puissent se trouver impliqués dans quoi que ce soit d’étrange ou de mystérieux. Ils n’avaient pas de temps à perdre avec des sornettes. Mr Dursley dirigeait la Grunnings, une entreprise qui fabriquait des perceuses. C’était un homme grand et massif, qui n’avait pratiquement pas de cou, mais possédait en revanche une moustache de belle taille. Mrs Dursley, quant à elle, était mince et blonde et disposait d’un cou deux fois plus long que la moyenne, ce qui lui était fort utile pour espionner ses voisins en regardant pardessus les clôtures des jardins. Les Dursley avaient un petit garçon prénommé Dudley et c’était à leurs yeux le plus bel enfant du monde. Les Dursley avaient tout ce qu’ils voulaient. La seule chose indésirable qu’ils possédaient, c’était un secret dont ils craignaient plus que tout qu’on le découvre un jour.

Si jamais quiconque venait à entendre parler des Potter, ils étaient convaincus qu’ils ne s’en remettraient pas. Mrs Potter était la sœur de Mrs Dursley, mais toutes deux ne s’étaient plus revues depuis des années. En fait, Mrs Dursley faisait comme si elle était fille unique, car sa sœur et son bon à rien de mari étaient aussi éloignés que possible de tout ce qui faisait un Dursley. Les Dursley tremblaient d’épouvante à la pensée de ce que diraient les voisins si par malheur les Potter se montraient dans leur rue. Ils savaient que les Potter, eux aussi, avaient un petit garçon, mais ils ne l’avaient jamais vu. Son existence constituait une raison supplémentaire de tenir les Potter à distance : il n’était pas question que le petit Dudley se mette à fréquenter un enfant comme celui-là. Lorsque Mr et Mrs Dursley s’éveillèrent, au matin du mardi où commence cette histoire, il faisait gris et triste et rien dans le ciel nuageux ne laissait prévoir que des choses étranges et mystérieuses allaient bientôt se produire dans tout le pays. Mr Dursley fredonnait un air en nouant sa cravate la plus sinistre pour aller travailler et Mrs Dursley racontait d’un ton badin les derniers potins du quartier en s’efforçant d’installer sur sa chaise de bébé le jeune Dudley qui braillait de toute la force de ses poumons. Aucun d’eux ne remarqua la grosse chouette hulotte au plumage mordoré qui voleta devant la fenêtre. À huit heures et demie, Mr Dursley prit son attaché-case, déposa un baiser sur la joue de Mrs Dursley et essaya d’embrasser Dudley, mais sans succès, car celui-ci était en proie à une petite crise de colère et s’appliquait à jeter contre les murs de la pièce le contenu de son assiette de céréales. – Sacré petit bonhomme, gloussa Mr Dursley en quittant la maison. Il monta dans sa voiture et recula le long de l’allée qui menait à sa maison. Ce fut au coin de la rue qu’il remarqua pour la première fois un détail insolite : un chat qui lisait une carte routière. Pendant un instant, Mr Dursley ne comprit pas très bien ce qu’il venait de voir. Il tourna alors la tête pour regarder une deuxième fois. Il y avait bien un chat tigré, assis au coin de Privet Drive, mais pas la moindre trace de carte routière. Qu’est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Il avait dû se laisser abuser par un reflet du soleil sur le trottoir. Mr Dursley cligna des yeux et regarda fixement le chat. Celui-ci soutint son regard. Tandis qu’il tournait le coin de la rue et s’engageait sur la route, Mr Dursley continua d’observer le chat dans son rétroviseur. L’animal était en train de lire la plaque qui indiquait « Privet Drive » – mais non, voyons, il ne lisait pas, il regardait la plaque. Les chats sont incapables de lire des cartes ou des écriteaux. Mr Dursley se ressaisit et chassa le chat tigré de son esprit. Durant le trajet qui le menait vers la ville, il concentra ses pensées sur la grosse commande de perceuses qu’il espérait obtenir ce jour-là. Mais lorsqu’il parvint aux abords de la ville quelque chose d’autre chassa les perceuses de sa tête. Assis au milieu des habituels embouteillages du matin, il fut bien forcé de remarquer la présence de plusieurs passants vêtus d’une étrange façon : ils portaient des capes. Mr Dursley ne supportait pas les gens qui s’habillaient d’une manière extravagante – les jeunes avaient parfois de ces accoutrements ! Il pensa qu’il s’agissait d’une nouvelle mode particulièrement stupide. Il pianota sur le volant de sa voiture et son regard rencontra un groupe de ces olibrius qui se chuchotaient des choses à l’oreille d’un air surexcité. Mr Dursley s’irrita en voyant que deux d’entre eux n’étaient pas jeunes du tout. Cet homme, là-bas, était sûrement plus âgé que lui, ce qui ne l’empêchait pas de porter une cape vert émeraude ! Quelle impudence ! Mr Dursley pensa alors qu’il devait y avoir une animation de rue – ces gens étaient probablement là pour collecter de l’argent au profit d’une œuvre quelconque. Ce ne pouvait être que ça. La file des voitures se remit en mouvement et quelques minutes plus tard, Mr Dursley se rangea dans le parking de la Grunnings. Les perceuses avaient repris leur place dans ses pensées. Dans son bureau du neuvième étage, Mr Dursley s’asseyait toujours dos à la fenêtre. S’il en avait été autrement, il aurait sans doute eu un peu plus de mal que d’habitude à se concentrer sur ses perceuses, ce matin-là. Il ne vit pas les hiboux qui volaient à tire-d’aile en plein jour. Mais en bas, dans la rue, les passants, eux, les voyaient bel et bien. Bouche bée, ils pointaient le doigt vers le ciel, tandis que les rapaces filaient au-dessus de leur tête. La plupart d’entre eux n’avaient jamais vu de hibou, même la nuit. Mr Dursley, cependant, ne remarqua rien d’anormal et aucun hibou ne vint troubler sa matinée. Il réprimanda vertement une demi-douzaine de ses employés, passa plusieurs coups de fil importants et poussa quelques hurlements supplémentaires. Il se sentit d’excellente humeur jusqu’à l’heure du déjeuner où il songea qu’il serait bon de se dégourdir un peu les jambes. Il traversa alors la rue pour aller s’acheter quelque chose à manger chez le boulanger d’en face. Les passants vêtus de capes lui étaient complètement sortis de la tête, mais lorsqu’il en vit à nouveau quelques-uns à proximité de la boulangerie, il passa devant eux en leur lançant un regard courroucé. Il ignorait pourquoi, mais ils le mettaient mal à l’aise. Ceux-là aussi chuchotaient d’un air surexcité et il ne vit pas la moindre boîte destinée à récolter de l’argent. Quand il sortit de la boutique avec un gros beignet enveloppé dans un sac, il entendit quelques mots de leur conversation. Les Potter, c’est ça, c’est ce que j’ai entendu dire… Oui, leur fils, Harry… Mr Dursley s’immobilisa, envahi par une peur soudaine. Il tourna la tête vers les gens qui chuchotaient comme s’il s’apprêtait à leur dire quelque chose, mais il se ravisa. Il traversa la rue en toute hâte, se dépêcha de remonter dans son bureau, ordonna d’un ton sec à sa secrétaire de ne pas le déranger, saisit son téléphone et avait presque fini de composer le numéro de sa maison lorsqu’il changea d’avis. Il reposa le combiné et se caressa la moustache. Il réfléchissait… non, décidément, il était idiot. Potter n’était pas un nom si rare. On pouvait être sûr qu’un grand nombre de Potter avaient un fils prénommé Harry. Et quand il y repensait, il n’était même pas certain que son neveu se prénomme véritablement Harry. Il n’avait même jamais vu cet enfant. Après tout, il s’appelait peut-être Harvey. Ou Harold. Il était inutile d’inquiéter Mrs Dursley pour si peu. Toute allusion à sa sœur la mettait dans un tel état ! Et il ne pouvait pas lui en vouloir. Si lui-même avait eu une sœur comme celle-là… mais enfin quand même, tous ces gens vêtus de capes… Cet après-midi-là, il lui fut beaucoup plus difficile de se concentrer sur ses perceuses et lorsqu’il quitta les bureaux à cinq heures, il était encore si préoccupé qu’il heurta quelqu’un juste devant la porte. Navré, grommela-t-il au vieil homme minuscule qu’il avait manqué de faire tomber. Il se passa quelques secondes avant que Mr Dursley se rende compte que l’homme portait une cape violette. Le fait d’avoir été presque renversé ne semblait pas avoir affecté son humeur. Au contraire, son visage se fendit d’un large sourire tandis qu’il répondait d’une petite voix perçante qui lui attira le regard des passants : Ne soyez pas navré, mon cher Monsieur. Rien aujourd’hui ne saurait me mettre en colère. Réjouissez-vous, puisque Vous-Savez-Qui a enfin disparu. Même les Moldus comme vous devraient fêter cet heureux, très heureux jour ! Le vieil homme prit alors Mr Dursley par la taille et le serra contre lui avant de poursuivre son chemin. Mr Dursley resta cloué sur place. Quelqu’un qu’il n’avait jamais vu venait de le prendre dans ses bras. Et l’avait appelé « Moldu », ce qui n’avait aucun sens. Il en était tout retourné et se dépêcha de remonter dans sa voiture. Il prit alors le chemin de sa maison en espérant qu’il avait été victime de son imagination. C’était bien la première fois qu’il espérait une chose pareille, car il détestait tout ce qui avait trait à l’imagination. Lorsqu’il s’engagea dans l’allée du numéro 4 de sa rue, la première chose qu’il vit – et qui n’améliora pas son humeur – ce fut le chat tigré qu’il avait déjà remarqué le matin même. À présent, l’animal était assis sur le mur de son jardin. Il était sûr qu’il s’agissait bien du même chat. Il reconnaissait les des- sins de son pelage autour des yeux. Allez, ouste ! s’exclama Mr Dursley. Le chat ne bougea pas. Il se contenta de le regarder d’un air sévère. Mr Dursley se demanda si c’était un comportement normal pour un chat. Essayant de reprendre contenance, il entra dans sa maison, toujours décidé à ne rien révéler à sa femme. Mrs Dursley avait passé une journée agréable et parfaitement normale. Au cours du dîner, elle lui raconta tous les problèmes que la voisine d’à côté avait avec sa fille et lui signala également que Dudley avait appris un nouveau mot: « Veux pas !». Mr Dursley s’efforça de se conduire le plus normalement du monde et après que Dudley eut été mis au lit, il entra juste à temps dans le salon pour voir la fin du journal télévisé : – D’après des témoignages venus de diverses régions, il semblerait que les hiboux se soient comportés d’une bien étrange manière au cours de la journée, dit le présentateur. Normalement, les hiboux sont des rapaces nocturnes qui attendent la nuit pour chasser leurs proies. Il est rare d’en voir en plein jour. Or, aujourd’hui, des centaines de témoins ont vu ces oiseaux voler un peu partout depuis le lever du soleil. Les experts interrogés ont été incapables d’expliquer les raisons de ce changement de comportement pour le moins étonnant. Voilà qui est bien mystérieux, conclut le présentateur en s’autorisant un sourire. Et maintenant, voici venue l’heure de la météo, avec les prévisions de Jim McGuffin. Alors, Jim, est-ce qu’on doit s’attendre à d’autres chutes de hiboux au cours de la nuit prochaine ? Ça, je serais bien incapable de vous le dire, Ted, répondit l’homme de la météo, mais sachez en tout cas que les hiboux n’ont pas été les seuls à se comporter d’une étrange manière. Des téléspectateurs qui habitent dans des régions aussi éloignées les unes des autres que le Kent, le Yorkshire et la côte est de l’Écosse m’ont téléphoné pour me dire qu’au lieu des averses que j’avais prévues pour aujourd’hui, ils ont vu de véritables pluies d’étoiles filantes ! Peut-être s’agissait-il des feux de joie de la nuit du 5 novembre, bien que ce ne soit pas encore la saison. Quoi qu’il en soit, vous pouvez être sûrs que le temps de la nuit prochaine sera très humide. Mr Dursley se figea dans son fauteuil. Des pluies d’étoiles filantes sur tout le pays ? Des hiboux qui volent en plein jour ? Des gens bizarres vêtus de capes ? Et ces murmures, ces murmures sur les Potter… Mrs Dursley entra dans le salon avec deux tasses de thé. Décidément, il y avait quelque chose qui n’allait pas. Il fallait lui en parler. Mr Dursley, un peu nerveux, s’éclaircit la gorge. Euh… Pétunia, ma chérie, dit-il, tu n’as pas eu de nouvelles de ta sœur récemment ? Comme il s’y attendait, son épouse parut choquée et furieuse. Elle faisait toujours semblant de ne pas avoir de sœur. Non, répondit-elle sèchement. Pourquoi ? Ils ont dit un truc bizarre à la télé, grommela Mr Dursley. Des histoires de hiboux… d’étoiles filantes… et il y avait tout un tas de gens qui avaient un drôle d’air aujourd’hui. Et alors ? lança Mrs Dursley. Rien, je me disais que… peut-être… ça avait quelque chose à voir avec… sa bande… Mrs Dursley retroussait les lèvres en buvant son thé à petites gorgées. Son mari se demanda s’il allait oser lui raconter qu’il avait entendu prononcer le nom de Potter. Il préféra s’en abstenir. D’un air aussi détaché que possible, il dit : Leur fils… Il a à peu près le même âge que Dudley, non ? J’imagine, répliqua Mrs Dursley avec raideur. Comment s’appelle-t-il, déjà ? Howard, c’est ça ? Harry. Un nom très ordinaire, très désagréable, si tu veux mon avis. Ah oui, répondit Mr Dursley en sentant son cœur s’arrêter. Oui, je suis d’accord avec toi. Il ne dit pas un mot de plus à ce sujet tandis qu’ils montaient l’escalier pour aller se coucher. Pendant que Mrs Dursley était dans la salle de bains, Mr Dursley se glissa vers la fenêtre de la chambre et jeta un coup d’œil dans le jardin. Le chat était toujours là. Il regardait dans la rue comme s’il attendait quelqu’un. Mr Dursley imaginait-il des choses ? Tout cela avait-il un lien avec les Potter ? Si c’était le cas… S’il s’avérait qu’ils étaient parents avec des… Non, il ne pourrait jamais le supporter. Les Dursley se mirent au lit. Mrs Dursley s’endormit très vite mais son mari resta éveillé, retournant dans sa tête les événements de la journée. La seule pensée qui le consola avant de sombrer enfin dans le sommeil, ce fut que même si les Potter avaient vraiment quelque chose à voir avec ce qui s’était passé, il n’y avait aucune raison pour que lui et sa femme en subissent les conséquences. Les Potter savaient parfaitement ce que Pétunia et lui pensaient des gens de leur espèce… Et il ne voyait pas comment tous deux pourraient être mêlés à ces histoires. Il bâilla et se retourna. Rien de tout cela ne pouvait les affecter. Et il avait grand tort de penser ainsi. Tandis que Mr Dursley se laissait emporter dans un sommeil quelque peu agité, le chat sur le mur, lui, ne montrait aucun signe de somnolence. Il restait assis, immobile comme une statue, fixant de ses yeux grands ouverts le coin de Privet Drive. Il n’eut pas la moindre réaction lorsqu’une portière de voiture claqua dans la rue voisine, ni quand deux hiboux passèrent au-dessus de sa tête. Il était presque minuit quand il bougea enfin. Un homme apparut à l’angle de la rue que le chat avait observé pendant tout ce temps. Il apparut si soudainement et dans un tel silence qu’il semblait avoir jailli du sol. La queue du chat frémit, ses yeux se rétrécirent. On n’avait encore jamais vu dans Privet Drive quelque chose qui ressemblât à cet homme. Il était grand, mince et très vieux, à en juger par la couleur argentée de ses cheveux et de sa barbe qui lui descendaient jusqu’à la taille. Il était vêtu d’une longue robe, d’une cape violette qui balayait le sol et chaussé de bottes à hauts talons munies de boucles. Ses yeux bleus et brillants étincelaient derrière des lunettes en demi-lune et son long nez crochu donnait l’impression d’avoir été cassé au moins deux fois. Cet homme s’appelait Albus Dumbledore. Albus Dumbledore n’avait pas l’air de se rendre compte qu’il venait d’arriver dans une rue où tout en lui, depuis son nom jusqu’à ses bottes, ne pouvait être qu’indésirable. Il était occupé à chercher quelque chose dans sa longue cape, mais sembla s’apercevoir qu’il était observé, car il leva brusquement les yeux vers le chat qui avait toujours le regard fixé sur lui à l’autre bout de la rue. Pour une raison quelconque, la vue du chat parut l’amuser. Il eut un petit rire et marmonna : J’aurais dû m’en douter. Il avait trouvé ce qu’il cherchait dans une poche intérieure. Apparemment, il s’agissait d’un briquet en argent. Il en releva le capuchon, le tendit au-dessus de sa tête et l’alluma. Le réverbère le plus proche s’éteignit alors avec un petit claquement. L’homme alluma à nouveau le briquet – le réverbère suivant s’éteignit à son tour. Douze fois, il actionna ainsi l’Éteignoir jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucune lumière dans la rue, à part deux points minuscules qui brillaient au loin: c’étaient les yeux du chat, toujours fixés sur lui. Quiconque aurait regardé par une fenêtre en cet instant, même Mrs Dursley et ses petits yeux de fouine, aurait été incapable de voir le moindre détail de ce qui se passait dans la rue. Dumbledore rangea son Éteignoir dans la poche de sa cape et marcha en direction du numéro 4. Lorsqu’il y fut parvenu, il s’assit sur le muret, à côté du chat. Il ne lui accorda pas un regard, mais après un moment de silence, il lui parla : C’est amusant de vous voir ici, professeur McGonagall, dit-il. Il tourna la tête pour adresser un sourire au chat tigré, mais celui-ci avait disparu. Dumbledore souriait à présent à une femme d’allure sévère avec des lunettes carrées qui avaient exactement la même forme que les motifs autour des yeux du chat. Elle aussi portait une cape, d’un vert émeraude. Ses cheveux étaient tirés en un chignon serré et elle avait l’air singulièrement agacée. Comment avez-vous su que c’était moi ? demanda-t-elle. Mon cher professeur, je n’ai jamais vu un chat se tenir d’une manière aussi raide. Vous aussi, vous seriez un peu raide si vous restiez assis toute une journée sur un mur de briques, répondit le professeur McGonagall. Toute la journée ? Alors que vous auriez pu célébrer l’événement avec les autres ? En venant ici, j’ai dû voir une bonne douzaine de fêtes et de banquets. Le professeur McGonagall renifla d’un air courroucé. Oui, oui, je sais, tout le monde fait la fête, dit-elle avec agacement. On aurait pu penser qu’ils seraient plus prudents, mais non, pas du tout ! Même les Moldus ont remarqué qu’il se passait quelque chose. Ils en ont parlé aux nouvelles. Elle montra d’un signe de tête la fenêtre du salon des Dursley, plongé dans l’obscurité. Je l’ai entendu moi-même. Ils ont signalé des vols de hiboux… des pluies d’étoiles filantes… Les Moldus ne sont pas complètement idiots. Il était inévitable qu’ils s’en aperçoivent. Des étoiles filantes dans le Kent ! Je parie que c’est encore un coup de Dedalus Diggle. Il n’a jamais eu beaucoup de jugeote. On ne peut pas leur en vouloir, dit Dumbledore avec douceur. Nous n’avons pas eu grand-chose à célébrer depuis onze ans. Je sais, répliqua le professeur McGonagall d’un ton sévère, mais ce n’est pas une raison pour perdre la tête. Tous ces gens ont été d’une imprudence folle. Se promener dans les rues en plein jour, à s’échanger les dernières nouvelles sans même prendre la précaution de s’habiller comme des Moldus ! Elle lança un regard oblique et perçant à Dumbledore, comme si elle espérait qu’il allait dire quelque chose, mais il garda le silence. Nous serions dans de beaux draps, reprit-elle alors, si le jour où Vous-Savez-Qui semble enfin avoir disparu, les Moldus s’apercevaient de notre existence. J’imagine qu’il a vraiment disparu, n’est-ce pas, Dumbledore ? Il semble qu’il en soit ainsi, en effet, assura Dumbledore. Et nous avons tout lieu de nous en féliciter. Que diriez-vous d’un esquimau au citron ? Un quoi ? Un esquimau au citron. C’est une friandise que fabriquent les Moldus et je dois dire que c’est plutôt bon. Merci, pas pour moi, répondit froidement le professeur McGonagall qui semblait estimer que le moment n’était pas venu de manger des glaces au citron. Je vous disais donc que même si Vous-Savez-Qui est vraiment parti… Mon cher professeur, quelqu’un d’aussi raisonnable que vous ne devrait pas hésiter à prononcer son nom, ne croyezvous pas ? Cette façon de dire tout le temps « Vous-SavezQui » n’a aucun sens. Pendant onze ans, j’ai essayé de convaincre les gens de l’appeler par son nom : Voldemort. Le professeur McGonagall fit une grimace, mais Dumbledore qui avait sorti deux esquimaux au citron ne parut pas le remarquer. Si nous continuons à dire « Vous-Savez-Qui », nous allons finir par créer la confusion. Je ne vois aucune raison d’avoir peur de prononcer le nom de Voldemort. Je sais bien que vous n’en voyez pas, répliqua le professeur McGonagall qui semblait moitié exaspérée, moitié admirative. Mais, vous, vous êtes différent des autres. Tout le monde sait que vous êtes le seul à avoir jamais fait peur à Vous-Savez-Qui… ou à Voldemort, si vous y tenez. Vous me flattez, dit Dumbledore d’une voix tranquille. Voldemort dispose de pouvoirs que je n’ai jamais eus. C’est simplement parce que vous avez trop de… disons de noblesse pour en faire usage. Heureusement qu’il fait nuit. Je n’ai jamais autant rougi depuis le jour où Madame Pomfresh m’a dit qu’elle trouvait mes nouveaux cache-oreilles ravissants. Le professeur McGonagall lança un regard perçant à Dumbledore. Les hiboux, ce n’est rien comparé aux rumeurs qui circulent, déclara-t-elle. Vous savez ce que tout le monde dit sur les raisons de sa disparition ? Ce qui a fini par l’arrêter ? Apparemment, le professeur McGonagall venait d’aborder le sujet qui lui tenait le plus à cœur, la véritable raison qui l’avait décidée à attendre toute la journée, assise sur un mur glacial. Car jamais un chat ni une femme n’avait fixé Dumbledore d’un regard aussi pénétrant que celui du professeur en cet instant. À l’évidence, elle n’avait pas l’intention de croire ce que « tout le monde » disait tant que Dumbledore ne lui aurait pas confirmé qu’il s’agissait bien de la vérité. Dumbledore, cependant, était occupé à choisir un autre esquimau et ne lui répondit pas. Ce qu’ils disent, poursuivit le professeur, c’est que Voldemort est venu hier soir à Godric’s Hollow pour y chercher les Potter. D’après la rumeur, Lily et James Potter sont… enfin, on dit qu’ils sont… morts… Dumbledore inclina la tête. Le professeur McGonagall avait du mal à reprendre sa respiration. Lily et James… Je n’arrive pas à y croire… Je ne voulais pas l’admettre… Oh, Albus… Dumbledore tendit la main et lui tapota l’épaule. Je sais… Je sais… dit-il gravement. Et ce n’est pas tout, reprit le professeur McGonagall d’une voix tremblante. On dit qu’il a essayé de tuer Harry, le fils des Potter. Mais il en a été incapable. Il n’a pas réussi à supprimer ce bambin. Personne ne sait pourquoi ni comment, mais tout le monde raconte que, lorsqu’il a essayé de tuer Harry Potter sans y parvenir, le pouvoir de Voldemort s’est brisé, pour ainsi dire – et c’est pour ça qu’il a… disparu. Dumbledore hocha la tête d’un air sombre. C’est… c’est vrai ? bredouilla le professeur McGonagall. Après tout ce qu’il a fait… tous les gens qu’il a tués… il n’a pas réussi à tuer un petit garçon ? C’est stupéfiant… rien d’autre n’avait pu l’arrêter… mais, au nom du ciel, comment se fait-il que Harry ait pu survivre ? On ne peut faire que des suppositions, répondit Dumbledore. On ne saura peut-être jamais. Le professeur McGonagall sortit un mouchoir en dentelle et s’essuya les yeux sous ses lunettes. Dumbledore inspira longuement en prenant dans sa poche une montre en or qu’il consulta. C’était une montre très étrange. Elle avait douze aiguilles, mais pas de chiffres. À la place, il y avait de petites planètes qui tournaient au bord du cadran. Tout cela devait avoir un sens pour Dumbledore car il remit la montre dans sa poche en disant : Hagrid est en retard. Au fait, j’imagine que c’est lui qui vous a dit que je serais ici ? Oui, admit le professeur McGonagall, et je suppose que vous n’avez pas l’intention de me dire pour quelle raison vous êtes venu dans cet endroit précis ? Je suis venu confier Harry à sa tante et à son oncle. C’est la seule famille qui lui reste désormais. Vous voulez dire… non, ce n’est pas possible ! Pas les gens qui habitent dans cette maison ! s’écria le professeur McGonagall en se levant d’un bond, le doigt pointé sur le numéro 4 de la rue. Dumbledore… vous ne pouvez pas faire une chose pareille ! Je les ai observés toute la journée. On ne peut pas imaginer des gens plus différents de nous. En plus, ils ont un fils… je l’ai vu donner des coups de pied à sa mère tout au long de la rue en hurlant pour réclamer des bonbons. Harry Potter, venir vivre ici ! C’est le meilleur endroit pour lui, répliqua Dumbledore d’un ton ferme. Son oncle et sa tante lui expliqueront tout quand il sera plus grand. Je leur ai écrit une lettre. Une lettre ? répéta le professeur McGonagall d’une voix éteinte en se rasseyant sur le muret. Dumbledore, vous croyez vraiment qu’il est possible d’expliquer tout cela dans une lettre ? Des gens pareils seront incapables de comprendre ce garçon ! Il va devenir célèbre – une véritable légende vivante –, je ne serais pas étonnée que la date d’aujourd’hui devienne dans l’avenir la fête de Harry Potter. On écrira des livres sur lui. Tous les enfants de notre monde connaîtront son nom ! C’est vrai, dit Dumbledore en la regardant d’un air très sérieux par-dessus ses lunettes en demi-lune. Il y aurait de quoi tourner la tête de n’importe quel enfant. Être célèbre avant même d’avoir appris à marcher et à parler ! Célèbre pour quelque chose dont il ne sera même pas capable de se souvenir ! Ne comprenez-vous pas qu’il vaut beaucoup mieux pour lui qu’il grandisse à l’écart de tout cela jusqu’à ce qu’il soit prêt à l’assumer ? Le professeur McGonagall ouvrit la bouche. Elle parut changer d’avis, avala sa salive et répondit : Oui… Oui, bien sûr, vous avez raison. Mais comment cet enfant va-t-il arriver jusqu’ici, Dumbledore ? Elle regarda soudain sa cape comme si elle pensait que Harry était peut-être caché dessous. C’est Hagrid qui doit l’amener, dit Dumbledore. Et vous croyez qu’il est… sage de confier une tâche aussi importante à Hagrid ? Je confierais ma propre vie à Hagrid, assura Dumbledore. – Je ne dis pas qu’il manque de cœur, répondit le professeur McGonagall avec réticence, mais reconnaissez qu’il est passablement négligent. Il a tendance à… Qu’est-ce que c’est que ça ? Un grondement sourd avait brisé le silence de la nuit. Le bruit augmenta d’intensité tandis qu’ils scrutaient la rue des deux côtés pour essayer d’apercevoir la lueur d’un phare. Le grondement se transforma en pétarade au-dessus de leur tête. Ils levèrent alors les yeux et virent une énorme moto tomber du ciel et atterrir devant eux sur la chaussée. La moto était énorme, mais ce n’était rien comparé à l’homme qui était assis dessus. Il était à peu près deux fois plus grand que la moyenne et au moins cinq fois plus large. Il était même tellement grand qu’on avait peine à le croire. On aurait dit un sauvage, avec ses longs cheveux noirs en broussaille, sa barbe qui cachait presque entièrement son visage, ses mains de la taille d’un couvercle de poubelle et ses pieds chaussés de bottes en cuir qui avaient l’air de bébés dauphins. L’homme tenait un tas de couvertures dans ses immenses bras musculeux. Hagrid, dit Dumbledore avec soulagement. Vous voilà enfin. Où avez-vous déniché cette moto ? L’ai empruntée, professeur Dumbledore, Monsieur, répondit le géant en descendant avec précaution de la moto. C’est le jeune Sirius Black qui me l’a prêtée. Ça y est, j’ai réussi à vous l’amener, Monsieur. Vous n’avez pas eu de problèmes ? Non, Monsieur. La maison était presque entièrement détruite mais je me suis débrouillé pour le sauver de là avant que les Moldus commencent à rappliquer. Il s’est endormi quand on a survolé Bristol. Dumbledore et le professeur McGonagall se penchèrent sur le tas de couvertures. À l’intérieur, à peine visible, un bébé dormait profondément. Sous une touffe de cheveux d’un noir de jais, ils distinguèrent sur son front une étrange coupure en forme d’éclair. C’est là que ?… murmura le professeur McGonagall. Oui, répondit Dumbledore. Il gardera cette cicatrice à tout jamais. Vous ne pourriez pas arranger ça, Dumbledore ? Même si je le pouvais, je ne le ferais pas. Les cicatrices sont parfois utiles. Moi-même, j’en ai une au-dessus du genou gauche, qui représente le plan exact du métro de Londres. Donnez-le-moi, Hagrid, il est temps de faire ce qu’il faut. Dumbledore prit Harry dans ses bras et se tourna vers la maison des Dursley. Est-ce que… est-ce que je pourrais lui dire au revoir, Monsieur ? demanda Hagrid. Il pencha sa grosse tête hirsute vers Harry et lui donna un baiser qui devait être singulièrement piquant et râpeux. Puis, soudain, Hagrid laissa échapper un long hurlement de chien blessé. Chut ! siffla le professeur McGonagall. Vous allez réveiller les Moldus ! Dé… désolé, sanglota Hagrid en sortant de sa poche un grand mouchoir à pois dans lequel il enfouit son visage, mais je… je n’arrive pas à m’y faire… Lily et James qui meurent et ce pauvre petit Harry qui va aller vivre avec les Moldus… Oui, je sais, c’est très triste, mais ressaisissez-vous, Hagrid, sinon, nous allons nous faire repérer, chuchota le professeur McGonagall en tapotant doucement le bras de Hagrid tandis que Dumbledore enjambait le muret du jardin et s’avançait vers l’entrée de la maison. Avec précaution, il déposa Harry devant la porte, sortit une lettre de sa cape, la glissa entre les couvertures, puis revint vers les deux autres. Pendant un long moment, tous trois restèrent immobiles, côte à côte, à contempler le petit tas de couvertures. Les épaules de Hagrid tremblèrent, le professeur McGonagall battit des paupières avec frénésie et la lueur qui brillait habituellement dans le regard de Dumbledore sembla s’éteindre. Eh bien voilà, dit enfin Dumbledore. Il est inutile de rester ici. Autant rejoindre les autres pour faire la fête. Oui, dit Hagrid d’une voix étouffée. Je ferais mieux de faire disparaître cette moto. Bonne nuit, professeur McGonagall, bonne nuit, professeur Dumbledore, Monsieur. Essuyant d’un revers de manche ses yeux ruisselants de larmes, Hagrid enfourcha la moto et mit le moteur en route. Dans un vrombissement, la moto s’éleva dans les airs et disparut dans la nuit. À bientôt, j’imagine, professeur McGonagall, dit Dumbledore avec un signe de tête. Pour toute réponse, le professeur McGonagall se moucha. Dumbledore fit volte-face et s’éloigna le long de la rue. Il s’arrêta au coin et reprit dans sa poche l’Éteignoir d’argent. Il l’actionna une seule fois et une douzaine de boules lumineuses regagnèrent aussitôt les réverbères. Privet Drive fut soudain baigné d’une lumière orangée et Dumbledore distingua la silhouette d’un chat tigré qui tournait l’angle de la rue. Il aperçut également le tas de couvertures devant la porte du numéro 4. Bonne chance, Harry, murmura-t-il. Il se retourna et disparut dans un bruissement de cape. Une brise agitait les haies bien taillées de Privet Drive. La rue était propre et silencieuse sous le ciel d’encre. Jamais on n’aurait imaginé que des événements extraordinaires puissent se dérouler dans un tel endroit. Harry Potter se retourna sous ses couvertures sans se réveiller. Sa petite main se referma sur la lettre posée à côté de lui et il continua de dormir sans savoir qu’il était un être exceptionnel, sans savoir qu’il était déjà célèbre, sans savoir non plus que dans quelques heures, il serait réveillé par le cri de Mrs Dursley qui ouvrirait la porte pour sortir les bouteilles de lait et que pendant des semaines, il serait piqué et pincé par son cousin Dudley… Il ne savait pas davantage qu’en ce moment même, des gens s’étaient rassemblés en secret dans tout le pays et qu’ils levaient leur verre en murmurant : « À la santé de Harry Potter. Le survivant! »

Écouter le chapitre 1 :

Votre navigateur n'est pas compatible avec l'audio HTML5. Voici un lien vers l'extrait .

Tu as fini le chapitre 1 ?

Tente le quiz .

Le survivant

Le survivant

Teste tes connaissances

Avec les quiz des 17 chapitres .

Une vitre disparaît

Une vitre disparaît

Les lettres de nulle part

Les lettres de nulle part

Le gardien des Clés

Le gardien des Clés

Le Chemin de Traverse

Le Chemin de Traverse

Rendez-vous sur la Voie 9 3/4

Rendez-vous sur la Voie 9 3/4

Le Choixpeau magique

Le Choixpeau magique

Le maître des potions

Le maître des potions

Duel à minuit

Duel à minuit

Halloween

Le match de Quidditch

Le miroir de Riséd

Le miroir de Riséd

Nicolas Flamel

Nicolas Flamel

Norbert le dragon

Norbert le dragon

La Forêt interdite

La Forêt interdite

Sous la trappe

Sous la trappe

L’homme aux deux visages

L’homme aux deux visages

Le savais-tu ?

La saga « Harry Potter », c’est plus de 34,4 millions d’exemplaires vendus en France : 6678 kilomètres de livres, soit, à quelques uns près, le périmètre de la France métropolitaine.

C’est en 1990 que J.K. Rowling a eu l’idée de l’histoire de « Harry Potter », alors qu’elle était coincée dans un train entre Manchester et Londres.

Avant que Bloomsbury n’accepte de publier le premier tome en Grande-Bretagne, 8 maisons d’édition ont refusé le manuscrit.

La première édition anglaise de « Harry Potter à l’école des sorciers » a été imprimée à 500 exemplaires. Ils sont incroyablement rares aujourd’hui.

Le nom Harry Potter a failli être traduit en français par Henri Potier.

Dans «Harry Potter à l’école des sorciers», le nom Harry Potter apparait seulement 29 fois, alors que Voldemort, celui on ne doit pas prononcer le nom, apparait 38 fois !

Dès les premières pages du premier tome, le professeur McGonagall avait bien prédit le destin de Harry Potter : « Tous les enfants de notre monde connaîtront son nom ! »

La directrice de Gallimard Jeunesse se prénomme Hedwige. Et ses initiales sont HP… les mêmes que celles d’un certain célèbre sorcier.

Hagrid est un demi-géant, ses mains ont la taille d’un couvercle de poubelle et ses pieds, celle d’un bébé dauphin !

Après avoir terminé sa scolarité à Poudlard, Lord Voldemort a demandé à être nommé professeur de défense contre les forces du mal.

Depuis la Terre, l’étoile la plus brillante du ciel nocturne est Sirius. Elle appartient à la constellation du Grand Chien.

Tu as fini de lire le tome 1, Harry Potter à l’école des sorciers ?

Continue ton voyage dans l’univers de j. k. rowling avec la suite des aventures de harry potter .

Harry Potter à l'école des sorciers - J.K. Rowling

J.K. Rowling

Harry Potter - I

Harry Potter à l'école des sorciers

Harry Potter et la Chambre des Secrets - J.K. Rowling

Harry Potter - II

Harry Potter et la Chambre des Secrets

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban - J.K. Rowling

Harry Potter - III

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

Harry Potter et la Coupe de Feu - J.K. Rowling

Harry Potter - IV

Harry Potter et la Coupe de Feu

Harry Potter et l'Ordre du Phénix - J.K. Rowling

Harry Potter - V

Harry Potter et l'Ordre du Phénix

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé - J.K. Rowling

Harry Potter - VI

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé

Harry Potter et les Reliques de la Mort - J.K. Rowling

Harry Potter - VII

Harry Potter et les Reliques de la Mort

Découvrir Harry Potter en livre audio

Harry Potter à l'école des sorciers - J.K. Rowling

Ou en livre audio numérique

Harry Potter l’École des sorciers - J.K. Rowling

Harry Potter – I

Harry Potter et la chambre des secrets - J.K. Rowling

Harry Potter – II

Harry Potter et la chambre des secrets

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban - J.K. Rowling

Harry Potter – III

Harry Potter et la Coupe de Feu - J.K. Rowling

Harry Potter – IV

Harry Potter et l'Ordre du Phénix - J.K. Rowling

Harry Potter – V

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé - J.K. Rowling

Harry Potter – VI

Harry Potter et les Reliques de la Mort - J.K. Rowling

Harry Potter – VII

a man holding a monkey in his arms with the caption'quand quelqun te demande de tenir son bebe '

Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

wattpad

  • EXPLORER À propos de wikiHow Tableau de bord communautaire Au hasard Catégories

Connectez-vous

  • Parcourez les catégories
  • En savoir plus au sujet de wikiHow
  • Connexion/Inscription
  • Relations Sociales
  • Les interactions sociales
  • Comportement personnel

Comment ne plus rire au mauvais moment

Cet article a été coécrit par Trudi Griffin, LPC, MS . Trudi Griffin est conseillère professionnelle agréée dans le Wisconsin, spécialisée dans les dépendances et la santé mentale. Elle propose des thérapies en matière de santé mentale aux personnes qui luttent contre les dépendances et les traumatismes dans les établissements de santé communautaires et les cabinets privés. Elle a obtenu son master de consultation clinique en santé mentale à l'université de Marquette en 2011. Il y a 7 références citées dans cet article, elles se trouvent au bas de la page. Cet article a été consulté 68 431 fois.

Même s'il peut être gênant de rire à des moments inappropriés, c'est en fait une réaction naturelle chez certaines personnes qui font face à une situation extrêmement stressante. Cela pourrait se produire, car le rire vous permet de vous sentir mieux après ce qu'il s'est produit, même dans une situation difficile  [1] X Source de recherche . Cela pourrait aussi être une réaction pour évacuer le stress et se libérer de la tension. Lorsque les rires à des moments inappropriés affectent votre vie de manière négative, vous pourriez commencer par contrôler votre besoin de rire. Si cela ne fonctionne pas, vous devrez en traiter les causes sous-jacentes. Si vous ne pouvez pas vous arrêter de rire, vous pouvez essayer de le gérer.

Résister au besoin de rire

Step 1 Trouvez une distraction.

Distractions rapides Pincez-vous : une douleur légère pourra vous distraire de votre envie de rire. Comptez à rebours depuis 100 : détournez votre attention vers quelque chose de banal, par exemple les chiffres, pour calmer vos émotions. Faites une liste dans votre tête : les courses, les choses à faire, les destinations de voyages, vos films préférés, trouvez un sujet simple et faites-en une liste. Cela devrait vous aider à regagner votre contrôle. Trouvez une certaine couleur dans la pièce : choisissez une couleur et essayez de la trouver sur le plus d'objets possibles dans la pièce. Cela pourrait concentrer votre esprit sur autre chose et vous faire oublier votre envie de rire. Chantez-vous une chanson : trouvez quelque chose de tout simple à chanter ! Réfléchissez à la mélodie et récitez les paroles pour éloigner votre esprit de vos émotions et de votre envie de rire.

Step 2 Identifiez l'élément déclencheur de vos rires.

  • Prenez en compte le temps, le lieu, la situation et les gens au moment où vous êtes pris de rires inappropriés. On les appelle des éléments déclencheurs. Une fois que vous les avez identifiés, vous pouvez commencer à trouver une solution  [3] X Source de recherche .

Step 3 Choisissez des comportements de remplacement.

  • Par exemple, vous pouvez vous mettre à rire nerveusement pendant les réunions. Si c'est le cas, vous pourriez jouer avec un stylo au lieu de rire.
  • Si vous avez tendance à rire pendant des moments sérieux, inspirez profondément et expirez lorsque vous sentez que vous allez rire.

Step 4 Créez un plan pour remplacer les rires.

  • Dites-vous : « la prochaine fois que je ne me sentirai pas à l'aise pendant une réunion au travail, je jouerai avec mon stylo » ou bien « lorsque j'irai à un enterrement, je vais hocher de la tête quand quelqu'un me présente ses condoléances. »

Step 5 Apprenez à surmonter...

Gérer son anxiété sociale Faites une liste des choses qui vous font peur. Demandez-vous pourquoi ces choses vous rendent nerveux et ce que vous pouvez faire pour les combattre. Ensuite, prenez votre courage à deux mains et essayez. Allez-y lentement et amenez un ami ou une personne de confiance avec vous. Notez vos succès : concentrez-vous sur ce qui fonctionne, sur la manière dont vous avez surmonté vos peurs et sur le sentiment de bienêtre qui s'en est suivi. Identifiez les pensées négatives qui vous empêchent d'avancer. Vous pourriez essayer de prédire l'avenir, craindre le pire ou vous inquiéter de ce que les autres pensent de vous. Vous devez comprendre que lorsque vous ne pouvez pas contrôler quelque chose (par exemple les pensées des autres), vous devez l'accepter. Essayez d'encourager vos pensées à la place. Chaque fois que vous commencez à avoir des pensées négatives, arrêtez-vous. Inspirez profondément et forcez-vous à penser à quelque chose qui va vous motiver, par exemple : « je ne peux pas y arriver si je n'essaie pas. » Consultez un thérapeute. Si vous avez besoin d'aide pour apprendre à gérer votre anxiété sociale, vous pouvez prendre rendez-vous avec un thérapeute qui va vous aider à trouver des stratégies pour la gérer.

Step 6 Pratiquez la pleine conscience.

Exercices de pleine conscience de base Fermez les yeux et répétez un mantra. Réfléchissez à un mot ou une phrase qui vous aide à vous concentrer, par exemple « calme-toi » ou « respire ». Commencez par cinq minutes par jour en laissant vos pensées aller et venir sans vous concentrer dessus et sans les juger. Respirez simplement et revenez à votre mantra. Observez votre corps. Remarquez des sensations subtiles dans votre corps, par exemple des démangeaisons ou des picotements. Laissez-les passer sans les juger et sans essayer de les changer. Observez chaque partie de votre corps de vos orteils au haut de votre tête. Prenez conscience de vos émotions. Donnez-vous le droit de ressentir sans jugement. Lorsque vous remarquez une émotion, mettez un nom dessus, par exemple « tristesse » ou « embarras ». Restez détendu, acceptez sa présence et laissez-la s'en aller.

Gérer les rires inappropriés

Step 1 Rendez-vous dans un lieu privé si possible.

  • Rendez-vous aux toilettes si vous êtes à un enterrement ou au bureau.
  • Retournez dans votre voiture si vous vous trouvez sur le lieu d'un accident.
  • Quittez la pièce si quelqu'un a dit quelque chose d'inapproprié.

Step 2 Couvrez vos rires en toussant si vous ne pouvez pas partir.

  • Cette solution fonctionne bien lorsque vous vous mettez à rire involontairement avant d'avoir la possibilité de vous calmer.
  • Vous pouvez aussi faire comme si vous deviez vous moucher le nez.

Step 3 Excusez-vous pour vos rires.

  • Dites-leur : « je suis désolé d'avoir ri pendant l'enterrement de ton père. Je voulais que tu saches que je ne l'ai pas trouvé amusant, je ris lorsque je me sens nerveux ou triste. J'espère que je ne t'ai pas fait de mal. »

Traiter les troubles à l'origine des rires inappropriés

Step 1 Consultez un thérapeute pour en trouver les raisons.

  • Vous pourrez trouver un thérapeute en faisant une recherche en ligne.

Step 2 Demandez-lui si les ISRS pourraient vous aider.

  • Votre médecin pourra vous conseiller le médicament le mieux adapté à votre cas. Les ISRS n'aident pas tout le monde et ils pourraient aussi interférer avec d'autres médicaments.

Step 3 Participez à une thérapie cognitivo comportementale.

  • La thérapie cognitivo comportementale peut vous aider à reconnaitre les moments où vous allez rire pour apprendre à les contrôler  [12] X Source de recherche .
  • Ne vous sentez pas coupable si vous avez envie de rire. Il est tout à fait normal de sentir le besoin de rire dans des situations sérieuses ou tristes, car cela va soulager votre frustration.
  • Essayez de forcer les coins de votre bouche vers le bas. Cela pourrait signaler à votre cerveau que vous êtes triste.
  • Regardez fixement quelque chose dans la pièce et concentrez-vous sur votre respiration. Ne regardez pas d'autres personnes qui pourraient être en train de rire ou celles qui vous ont donné envie de rire, car vous allez vous mettre à rire aussi.
  • Essayez de fixer un point dans la pièce et ne bougez pas vos yeux.
  • Prenez des inspirations profondes par le nez. Concentrez-vous pour ne pas ouvrir votre bouche.

Avertissements

  • Si vous n'arrivez pas à vous arrêter de rire pendant des situations inappropriées, la cause pourrait en être un trouble neurologique provoqué par une blessure ou une maladie au cerveau. Si vous le soupçonnez, vous devriez aller consulter votre médecin.
  • Ne vous mordez pas la lèvre, la langue ou la joue, car vous pourriez vous blesser.

wikiHows en relation

réagir lorsque quelqu'un vous ignore

  • ↑ https://www.psychologytoday.com/us/blog/happiness-in-world/201101/why-we-laugh
  • ↑ https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/pseudobulbar-affect/diagnosis-treatment/drc-20353741
  • ↑ https://www.developgoodhabits.com/nervous-habits/
  • ↑ https://askthepsych.com/atp/2008/03/17/inappropriate-laughing/
  • ↑ https://www.helpguide.org/harvard/benefits-of-mindfulness.htm
  • ↑ https://psychcentral.com/lib/involuntary-emotional-expression-disorder/
  • ↑ https://patient.info/health/tourettes-syndrome-leaflet

À propos de ce wikiHow

Trudi Griffin, LPC, MS

Cet article vous a-t-il été utile ?

Articles en relation.

réagir lorsque quelqu'un vous ignore

Abonnez-vous à la newsletter gratuite de wikiHow !

Des tutoriels utiles dans votre boitier de réception chaque semaine.

Articles tendance

Comment faire et lire une purification aux œufs

Vidéos tendance

cuire les patates douces

  • À propos de wikiHow
  • Contactez nous
  • Plan du site
  • Termes et conditions
  • Politique de confidentialité
  • Do Not Sell or Share My Info
  • Not Selling Info

Suivez-nous

Abonnez-vous pour recevoir la

newsletter de wikiHow!

  • Se déplacer
  • Faits divers
  • International
  • People & Culture
  • L’info en vrai
  • Charles Matin
  • Apolline Matin
  • Face à Face
  • Les Grandes Gueules
  • Estelle Midi
  • Super Moscato Show
  • Rothen S'enflamme
  • La matinale week-end
  • Bons d'achat
  • Nous contacter
  • BFM Business
  • RMC Découverte

RMC BFM Play

  • BFM Régions
  • Association RMC/BFM

Le coup de main conso: des crèmes solaires analysées par l'UFC-Que Choisir ne protègent pas assez. Comment bien les choisir ?

Sur le même sujet.

C'est déjà demain: il sera bientôt possible en France de payer avec... la paume de sa main !

C'est déjà demain: il sera bientôt possible en France de payer avec... la paume de sa main !

C'est déjà demain: il sera bientôt possible en France de payer avec... la paume de sa main !

La story sport: le capitaine de l'équipe de volley de Saint-Nazaire va devenir prêtre

Racontez-nous: la Foire de Paris fait son retour le 1er mai et fête ses 120 ans

Racontez-nous: la Foire de Paris fait son retour le 1er mai et fête ses 120 ans

Le coup de main conso: les bons plans pour trouver des plantes à moindre prix

Le coup de main conso: les bons plans pour trouver des plantes à moindre prix

Le bonus RMC: Tom Cruise aperçu dans les rues de Paris pour le tournage du dernier Mission Impossible

Le bonus RMC: Tom Cruise aperçu dans les rues de Paris pour le tournage du dernier Mission Impossible

Le bonus RMC: les Rolling Stones débutent ce dimanche leur nouvelle tournée américaine

Le bonus RMC: les Rolling Stones débutent ce dimanche leur nouvelle tournée américaine

Le coup de main immo: l'échange définitif de logement, une méthode qui permet d'économiser de l'argent

Le coup de main immo: l'échange définitif de logement, une méthode qui permet d'économiser de l'argent

Le beurre et l'argent du beurre: l'art du sandwich

Le beurre et l'argent du beurre: l'art du sandwich

Le beurre et l'argent du beurre: quelle est l'origine du mot sandwich ?

Le beurre et l'argent du beurre: quelle est l'origine du mot sandwich ?

Débat sur la GPA en France: "Je veux qu'on puisse sortir de cette hypocrisie", plaide Sarah El Haïry

Débat sur la GPA en France: "Je veux qu'on puisse sortir de cette hypocrisie", plaide Sarah El Haïry

Les propos de Marion Maréchal sur la GPA sont "homophobes", dénonce la ministre Sarah El Haïry

Les propos de Marion Maréchal sur la GPA sont "homophobes", dénonce la ministre Sarah El Haïry

Colère agricole: "Les radars continuent à être bâchés. On signe, on à rien cacher, l'Etat nous doit de l'argent", explique sur RMC la présidente de la Coordination rurale

Colère agricole: "Les radars continuent à être bâchés. On signe, on à rien cacher, l'Etat nous doit de l'argent", explique sur RMC la présidente de la Coordination rurale

"Le compte n'y est pas", déplore la présidente de la Coordination rurale après les annonces de Gabriel Attal sur l'agriculture

"Le compte n'y est pas", déplore la présidente de la Coordination rurale après les annonces de Gabriel Attal sur l'agriculture

Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

essayer de ne pas rire harry potter

Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂

# amusant # blagues # drôle # essayezdenepasrire # harry # harrypotter # hp # pas # photo # potter # rire # top

Auteur : LafilleGryffondor

  • Post to Your Profile
  • Share via Email

icon warning

  • Report Story

Lol

IMAGES

  1. ESSAYE DE NE PAS RIRE / TRY NOT TO LAUGH HARRY POTTER CHALLENGE l HD HPTS

    essayer de ne pas rire harry potter

  2. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce q

    essayer de ne pas rire harry potter

  3. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    essayer de ne pas rire harry potter

  4. Essayez de pas rire Harry Potter 2

    essayer de ne pas rire harry potter

  5. Essayez de ne pas rire Harry Potter Challenge

    essayer de ne pas rire harry potter

  6. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    essayer de ne pas rire harry potter

VIDEO

  1. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial Tsuku)

  2. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial BLK)

  3. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial Mars 2024)

  4. Essayez De Ne Pas RIRE en Regardant Ça... (IMPOSSIBLE!)

  5. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE 93

  6. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial YA2NE)

COMMENTS

  1. Réussirez-vous à ne PAS RIRE devant ces YTP HARRY POTTER ?

    Réussirez-vous à ne PAS RIRE devant ces YTP HARRY POTTER ? 🤭🪄 | Essayez De Ne Pas Rire EDNPR - YouTube. Lanfey. 9.83K subscribers. 4.9K views 1 year ago #ytp #harrypotter...

  2. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Moi zahra, 21ans, Mère d'un petit garçon de 5ans, vit seule avec une famille qui ma renié. Je vous... Je vous... La vie n'est pas facile , mais grâce à lui j...

  3. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER Random. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂 #amusant #blagues #drôle #essayezdenepasrire #harry #harrypotter #hp #pas #photo #potter #rire #top

  4. ESSAYE DE NE PAS RIRE / TRY NOT TO LAUGH HARRY POTTER ...

    Nouveau challenge "essaye de ne pas rire" avec des photos montages Harry Potter ! N'hésitez pas à me laissez vos avis dans les commentaires et à me dire si v...

  5. Essayer de ne pas rire version Harry Potter

    About Press Copyright Contact us Creators Advertise Developers Terms Privacy Policy & Safety How YouTube works Test new features NFL Sunday Ticket Press Copyright ...

  6. Les meilleures et les pires répliques des films Harry Potter qui ne

    Du haut de ma tête: Meilleur de l'Ordre du Phénix, Harry- "Je suis désolé professeur, je ne dois pas mentir" pendant qu'Ombrage se fait prendre par les centaures Le pire des Reliques de la Mort, partie 1, Fred/George "J'essaie juste d'apaiser la tension" pendant que l'idée des 7 Potter est lancée. Ça m'a toujours dérangé, ce n'était pas vraiment drôle du tout.

  7. essaye de ne pas rire Harry Potter

    9 mars 2023 - Découvrez le tableau "essaye de ne pas rire Harry Potter" de noé rêveur sur Pinterest. Voir plus d'idées sur le thème harry potter, harry potter drôle, blagues harry potter.

  8. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER Random. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂 #amusant #blagues #drôle #essayezdenepasrire #harry #harrypotter #hp #pas #photo #potter #rire #top

  9. Harry Potter : les 10 meilleures citations de Dobby

    Quand il s'est puni. « Mauvais Dobby ! Mauvais Dobby ! » - Harry Potter et la Chambre des Secrets. Cette citation est certainement l'un des slogans les plus connus de Dobby. Il le crie chaque fois qu'il fait quelque chose qu'il suppose qu'il n'aurait pas dû faire, puis essaie de se cogner la tête sur n'importe quelle surface qu'il peut trouver.

  10. Commencer Harry Potter

    Oui, c'est l'histoire d'un jeune garçon qui s'appelle Harry Potter, qui découvre qu'il est un sorcier et qui doit rejoindre le collège Poudlard pour apprendre la magie. Mais n'en disons pas davantage… Il y a tant de secrets et de mystères dans le Monde des Sorciers, ce sera à toi de les découvrir ! Comment me le procurer ? Rien de plus facile !

  11. essai de ne pas rire façon Harry Potter

    6 sept. 2022 - Découvrez le tableau "essai de ne pas rire façon Harry Potter" de Jade sur Pinterest. Voir plus d'idées sur le thème harry potter drôle, harry potter, blagues happy potter.

  12. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial Choss le vrai #2)

    Youtube de Choss le vrai : https://www.youtube.com/@Choss_le_vraiTikTok de Choss le vrai : https://www.tiktok.com/@choss_le_vraiHey mes sphères aujourd'hui e...

  13. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Feb 5, 2022 - Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂

  14. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER | Images drôles, Drôle, Blagues happy potter. Article from. wattpad.com. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂. Funny Memes. Harry Potter. Humour. Crazy Funny Memes. Really Funny. Stupid Memes. Stupid Funny Memes.

  15. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER Random. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂 #amusant #blagues #drôle #essayezdenepasrire #harry #harrypotter #hp #pas #photo #potter #rire #top

  16. 3 manières de ne plus rire au mauvais moment

    Si vous ne pouvez pas vous arrêter de rire, vous pouvez essayer de le gérer. Méthode 1. Résister au besoin de rire. Télécharger l'article. 1. Trouvez une distraction. Il faut du temps pour apprendre à résister à l'envie de rire, mais une distraction pourrait être une solution simple jusqu'à ce que vous y arriviez.

  17. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Jul 15, 2021 - Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂

  18. Essaye de ne pas rire spéciale Harry Potter (ytp)

    2 likes=nouvelle épisode

  19. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE (Spécial Fantasyange)

    Youtube de Fantasyange : https://www.youtube.com/@fantasyange-TikTok de Fantasyange : https://www.tiktok.com/@fantasyange.ytHey mes sphères aujourd'hui essay...

  20. Le coup de main conso: des crèmes solaires analysées par l'UFC ...

    VIDÉO - Troisième saison de "la Matinale Week-End" de RMC avec Matthieu Rouault aux commandes. Tous les samedis et dimanches, de 6h30 à 9h30, réveillez-vous avez trois heures d'infos, de ...

  21. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER Random. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂 #amusant #blagues #drôle #essayezdenepasrire #harry #harrypotter #hp #pas #photo #potter #rire #top

  22. Essayez de ne pas rire HARRY POTTER

    Essayez de ne pas rire HARRY POTTER Random. Essayez de ne pas rire à ces blagues harry potter, et c'est tous ce que j'ai à dire !😂 #amusant #blagues #drôle #essayezdenepasrire #harry #harrypotter #hp #pas #photo #potter #rire #top

  23. essayer de ne pas rire spécial Harry Potter

    About Press Copyright Contact us Creators Advertise Developers Terms Privacy Policy & Safety How YouTube works Test new features Press Copyright Contact us Creators ...

  24. ESSAYEZ DE NE PAS RIRE

    S'abonner à la chaine: https://www.youtube.com/c/WasaIndustrycontact pro: [email protected]#shorts #wasaindustry